Outils personnels

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Historique

Depuis 1977, date d'entrée en vigueur des fusions de communes belges, la nouvelle entité d'Oupeye regroupe en son sein sept anciennes communes :

  • HACCOURT
  • HERMALLE-SOUS-ARGENTEAU
  • HERMÉE
  • HEURE-LE-ROMAIN
  • HOUTAIN-SAINT-SIMÉON
  • OUPEYE
  • VIVEGNIS

 

Haccourt

Le Château de Haccourt fut pris et brûlé en 1491 par les partisans des Lamarck.

La construction de l'église date de la fin du 18ème siècle sauf la tour (1870) qui est une imitation de celle du Séminaire de Liège avec ses contreforts.

Le mur, très archaïque entoure, en partie, la petite butte portant cette église, il remonte aux tous premiers temps du Moyen Age (VIIIème, peut-être VIIème siècle). Cette muraille est composée de matériaux romains empruntés à une "villa" dont les ruines seront prochainement mises en valeur.

Actuellement, Haccourt doit sa postérité à l'exploitation de la craie et à l'agriculture.

Hermalle-sous-Argenteau

La Meuse, le Hemlot et le canal Albert y passent.

L'église présente une tour élevée en calcaire de 1624, surmontée d'une haute flèche et une grande nef en briques de 1780. L'intérieur renferme un bas-autel fort intéressant avec des bas-reliefs en albâtre, des blasons et une inscription funéraire.

Armurerie, serrurerie, charbonnage, vannerie et vinaigrerie, toutes ces activités ont disparu aujourd'hui.

L'agriculture régresse depuis que 135 ha de terrain ont été réservés à l'industrie.

Hermee

Traversé par le ruisseau de Grand Aaz qui y prend sa source.

Le village fut pillé et détruit par le feu - sans aucun motif - en 1914.

Les fabriques de chapeaux de paille, les siroperies ainsi qu'un charbonnage et une carrière de silex pour empierrement ont disparu.

Hermée est en train de devenir une cité résidentielle tout en conservant des caractéristiques rurales.

Heure-le-Romain

S'écrivait en latin "Ora romana", frontière romaine. Elle est également traversée par le ruisseau de Grand Aaz.

L'église en grès du 13ème siècle remplace deux autres églises successives et se dresse sur l'emplacement d'une villa romaine.

Les fabriques de tresses et de chapeaux de paille ont disparu complètement ainsi que les moulins à farine. Cette commune est essentiellement rurale.

Houtain Saint-Simeon

En bordure de la vallée du Geer, Houtain Saint-Siméon était un centre important de fabriques de chapeaux.

Actuellement, il en existe encore une. L'activité essentielle est l'agriculture et l'élevage. Une certaine présence industrielle y est représentée.

Oupeye

Est traversé par l'ancienne chaussée romaine reliant Liège et Maastricht en passant par Visé.

Le Château proprement dit date du VIIème siècle. Il fut reconstruit au 17ème siècle par Curtius, célèbre marchand d'armes (qui fit construire la maison Curtius). Le Château est dominé par une tour carrée recouverte de lierres.

Racheté par l'Administration communale d'Oupeye, il est devenu l'un des plus importants Centre culturel de la Basse-Meuse.

On y trouvait autrefois (cfr Vivegnis) des armuriers à domicile.

Oupeye est la commune résidentielle par excellence de la nouvelle entité d'Oupeye.

Vivegnis

Doit son nom à des anciens vignobles.

Il y a existé un monastère ou une abbaye de religieuses cisterciennes, actuellement disparue.

Vivegnis comptait de nombreux petits artisans et en particulier des armuriers qui exerçaient leurs activités à domicile.

Le développement des ateliers de mécanique de la région les a forcés à se reconvertir.

Le sous-sol était riche en mine de schiste alumineux; les carrières de grès houiller, de moellons et de pavés ont cessé toute activité.

Cette commune a surtout un caractère industriel.